Depuis 2012, le CPIE Touraine – Val de Loire a développé divers axes de travail avec les vignerons. Ces espaces culturaux, de par leur implantation pérenne et leur enherbement fréquent, sont propices à la biodiversité. Plusieurs études ont été réalisées sur l’enherbement des vignes à l’aide des résidus de fauches de pelouses calcicoles, dont le but est de réintroduire des espèces sauvages, voire patrimoniales, dans les inter-rangs des parcelles.

Le CPIE a également travaillé en partenariat avec la SICA sur une étude de la biodiversité dans les vignes et met actuellement en œuvre des actions pour accroitre le potentiel d’accueil de la biodiversité dans les vignes. D’autres projets sont à l’étude, comme le retour de la Tulipe sauvage dans les vignes ou le développement des connaissances entre proie et ravageurs sur les espaces viticoles.

Pour plus d'informations, contactez-nous au  02 47 95 93 15 ou par mail à biodiv@cpievaldeloire.org.